Anniversaire de Baden Powell à Woluwé-Saint-Lambert

Baden Powell n’aurait pas démenti : l’essentiel est bien dans la braise, même à la capitale. Qui dit « anniversaire » dit « fête », et nous, les fêtes, on aime. Vous l’a-t-on déjà dit ? Nous avions donc répondu presque tous « présents » à l’invitation des scouts pour souffler leurs cent bougies ce dimanche 25 avril.

C’est avec nos copains du « groupe Yves Bertrand » que Mouloute nous a déposés Avenue Baden Powell en vue d’égayer l’apéritif offert par le quartier. Après un petit blanc bien frais et bien sec et, ma foi, de fort bonne facture, nous avons fait la connaissance du mestre sonorisateur, Pascal, professionnel jusqu’au bout des potentiomètres et très sympa de surcroit !

 

Vu les circonstances, nous nous sommes félicités d’avoir sélectionné les rengaines typiquement « veillée foulard sur la tête » qu’affectionnent tant les kinkajou circonspect, sapajou tapageur, hamster jovial et autre poux dingues. Les prisons de Nantes, Santiano... sont des standards qui, même entonnés par un politicien en campagne, évoquent les plaisirs du feu de camp et rappellent que l’essentiel est dans la braise.

 

Soleil, vinasse et musique furent réunis dans un cocktail idéal pour titiller les gambettes à passants. Nous nous sommes même risqués à improviser sur un souvenir mémorable de nos 12 ans : Faveur de jungle - morceau de bravoure écrit à l’encre d’ absinthe par l’un de nos maîtres... Nous nous sommes bien amusés et le public aussi car il nous a offert des fleurs. Sympa non ?

 

Si quelqu’un a des photos, merci de nous les envoyer car dans la précipitation, nous avons omis d’en prendre...